Décidemment la rupture promise par Sarkozy arrive. Phénomène exceptionnel sous la Ve République, le président est désormais moins populaire que son chef de gouvernement, François Fillon gagnant un point à 50% dans ce baromètre. La fonction de premier ministre qui était un peu la soupape de sécurité disparait peu à peu. Fait incroyable le Président prend tout dans la gueule à la place de son premier ministre. C’est le retour de l’élastique. Tout devient possible en effet, la rupture (avec Cécilia) et tout le reste… La question pourrait vite devenir : tiendra t’il 5 ans ?