Europe Ecologie

Alors que les Verts ont décidé de se rassembler, Europe Ecologie prend forme peu à peu. On peut parier que la réussite du Congrès des Verts début décembre sera un déclencheur d’une campagne qui promet d’être passionnante. Il convient de rassurer et convaincre les plus sceptiques même dans nos rangs pour entrer en campagne rapidement. Voici quelques extraits de billets récents, et une petite analyse…

AU SECOURS ! Giscard revient !

La France ou l’irresponsabilité nucléaire ! Y’en a marre !! (par Yannick Jadot)

Omerta sur les clandestins (par Eva Joly )

Lettre à NKM ( par Jean-Paul Besset )

Nous y sommes, par Fred Vargas

Et pour compléter un extrait de la conférence de presse :

Si je regarde cette carte des 2500 premiers signataires de Europe Ecologie je fais immédiatement un parallèle avec 2 cartes précédement cités sur ce blog :

Deux cartes à étudier de près : le Vote Voynet et le Vote Bové

Les deux cartes semblent se compléter presque admirablement, et on remarque immédiatement plusieurs « diagonales du vide » notamment « Centre » « Bourgogne »…

Pour finir, je souhaitais revenir sur le Congrès des Verts avec quelques extraits proposés par Médiapart  :

Mediapart a adressé un questionnaire à des représentants des différentes motions d’orientation stratégiques présentées au suffrage des Verts dimanche 16 novembre.
Pour la liste L’Espoir en actes (motion E, EEA), Jean-Vincent Placé répond.

Lire aussi les réponses de Bernard Jomier (RECV): «Créer une force écologiste capable d’affronter les scrutins majoritaires»  et de Denis Baupin (Unir): «La ligne de partage politique passe entre les productivistes et les écologistes».

D’autres extraits sur Médiapart concernant les Vert, mais je souhaitais reprendre les propos de Jean Vincent Placé :

L’écologie politique est un projet de société global, qui intègre la complexité du monde dans ses réponses. Pour chaque situation, dans chaque action, l’écologie politique articule les problématiques sociales, environnementales, économiques et démocratiques et les différentes échelles temporelles et spatiales. Quand on défend la consommation de produits alimentaires bio et de proximité, on se préoccupe de la réduction de la consommation énergétique, de la biodiversité, des rapports Nord-Sud, des conditions sociales de production, de la santé des consommateurs et des producteurs, etc.

Cette approche, aujourd’hui plus que jamais, nous semble la seule à même d’apporter des réponses efficaces aux crises économique, sociale et environnementale. Certes, au vu de l’accélération des crises, il est nécessaire de revisiter le projet de l’écologie politique, de l’actualiser, de l’améliorer, de l’approfondir encore, de le décliner dans de nouvelles mesures concrètes, mais la pertinence de son mode de raisonnement en fait la pensée politique du XXIe siècle, seule porteuse d’une véritable alternative.

Le projet de société porté par l’écologie politique est aux fondements de beaucoup de luttes : nombre de militants pour la régularisation des sans papiers, d’associations environnementalistes, de mouvements féministes, d’associations d’éducation populaire…partagent ce projet de société. Il s’agit aujourd’hui de rassembler toutes celles et ceux qui portent cette même vision de la société, sur une ligne cohérente. Tel est le sens du rassemblement des écologistes, de Bové à Hulot, qui est en train de se concrétiser.

(depuis dimanche on sait comme je l’ai dis dans le précédent article que notre motion, est arrivé en tête, et que le rassemblement va pouvoir s’opérer sans crispation à priori…)

Une réponse sur “Europe Ecologie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.