Europe Ecologie : Une communauté européenne des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique

Europe Ecologie : une proposition par jour. Mes remarques, mes attentes, mes amendements mais aussi ce que j’entends autour de moi, vos commentaires…  Nous arrivons Aujourd’hui à la proposition 7 : Une communauté européenne des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique – ERENE dans le chapitre 2 Une Europe qui lutte contre la crise ecologique .

Remarques en italique, en mettant un peu de gras, puis je ferai suivre quelques commentaires…
Mais comme à chaque début de chapitre nous commençons par l’introduction générale avant de parler de la 7ème proposition…

Une Europe qui lutte contre la crise écologique

Climat et énergie : vers un futur 100% renouvelable

Nos économies et sociétés se sont développées depuis la révolution industrielle grâce à une consommation toujours plus importante de produits énergétiques (charbon, pétrole, gaz, électricité…). Ce système atteint ses limites (climat, réserves…) sans pourtant bénéficier à tous (20% des terriens consomment 80% des ressources et 2 milliards ne consomment quasiment rien).

Face aux multiples contraintes et l’évidente exigence d’équité internationale nous devons aujourd’hui préparer des sociétés justes et sobres en énergie et approvisionnées à 100% par les énergies renouvelables. Il s’agit donc de passer à une logique de services énergétiques (par exemple, nous n’avons pas besoin d’électricité en tant que telle mais d’éclairage et d’appareils éltriques, de fuel mais de chaleur) et se fixer comme objectif l’égalité d’accès de tous à ces services : mobilité, chaleur,  etc.

Pour le climat, nous devons réduire massivement nos émissions de gaz à effet de serre, CO2 issu de la combustion d’énergie mais aussi méthane (CH4) émis par l’élevage, les déchets et les stations d’épuration des eaux. L’Union européenne (UE) doit se fixer un objectif de réduction  de 40% pour 2025 au plus tard et de 90% pour 2050, par rapport au niveau de 1990. L’Europe doit jouer un rôle central dans l’obtention d’un accord international contraignant, dans le cadre des Nations Unies.

Pour y parvenir, Europe doit faire de l’efficacité énergétique une véritable priorité, en rendant légalement contraignant l’objectif de réduction de 20% de la consommation énergétique d’ici à 2020. Atteindre cet objectif passe par :

  • une révision en profondeur de la politique des transports.
  • un programme européen d’isolation de l’habitat
  • un renforcement des politiques existantes d’efficacité des appareils

>> ces 3 points ne sont ils pas des propositions ? Des points qui devraient apparaitre plus clairement dans les propositions en tant que telle ??
Ces politiques sont triplement gagnantes : économies d’énergies, réduction de la pauvreté énergétique (les ménages les plus modestes sont généralement ceux qui payent le plus cher pour se chauffer puisque leurs logements sont les plus mal isolés) et création d’emplois. Cf mesure 10 millions d’emploi en 10 ans.

Parce qu’ils n’apportent pas de réponse à la crise climatique mais engendrent des désastres écologiques et sociaux, nous continuerons notre combat contre les agro-carburants et pour l’abandon de l’objectif européen.

Proposition  7 –  Une communauté européenne des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique- ERENE

Le développement des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique sont déjà des politiques européennes relativement réussies, les freins venant de certains Etats. Le nucléaire reposant sur une ressource limitée – l’uranium – n’apporte aucune solution durable à la crise énergétique tout en présentant des risques inacceptables et une accumulation sans cesse croissante de déchets ingérables.

Nous proposons donc d’affirmer l’engagement de l’Europe en remplaçant Euratom par un texte instaurant  « une communauté des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique » chargée de préparer un futur 100% énergies renouvelables, notamment par une réorientation majeure des crédits de la recherche.

débattre de cette proposition

Remarques :

* Quelqu’un relève dans le débat que le Débat “Politique” sur l’Energie est absent en France. Et qu’il est alors “asservi” par les acteurs militants (pro et anti telle ou telle énergie) et acteurs économiques (économistes et industriels…). Je pense en effet que ce constat est juste et qu’il est important que le débat sur l’énergie soit politique et le devienne. Le combat militant et économique doit continué et nourrir le débat politique mais l’heure est à présent aux choix ! Aux débats politiques, aux planifications, aux actions courageuses sans effet d’annonces… Chose qui n’a jamais été fait par manque de courage face aux lobbys…

* Comme je le disais plus haut : Atteindre cet objectif passe par :

  • une révision en profondeur de la politique des transports.
  • un programme européen d’isolation de l’habitat
  • un renforcement des politiques existantes d’efficacité des appareils

>> ces 3 points (dans l’introduction) ne sont ils pas des propositions ? Des points qui devraient apparaitre plus clairement dans les propositions en tant que telle ?? Et être mis en valeur ??

* Très bonne idée de remplacer Euratom par une ERENE. Mais cette proposition méritait peut être plus de précision ? Ces précisions sont un brin incomplète et seulement présentes dans l’introduction et comme dis ci dessus on ne parle pas assez des 3 principales politiques à adopter et on ne parle pas du “triplement gagnant” : il faut que cela soit mis en valeur !!
Même si une fois de plus il faudra pas confondre “objectifs-résultats” et “propositions pour les atteindre”

(il me semble donc que plutôt que 2 propositions dans l’actuelle chapitre, une seule sur l’énergie et une seule sur la biodiversité, il faudrait mieux découper ce chapitre et faire apparaitre plus clairement certaines “proposition”
et ainsi réutiliser certaines propositions des introductions voir du chapitre précédent ?)
(Certaines propositions inclus dans les textes et propositions du chapitre 1 pourraient rejoindre le présent chapitre, ou y être répété… de même certaines propositions du chapitre 1 pourraient rejoindre le 6ème et dernier chapitre…)

Chapitre 1 trop gros et riche en propositions (6) , Chapitre 2 (et 6) trop “maigres” (seulement 2) et où toutes les propositions n’apparaissent pas assez clairement…
Idéalement il faudrait peut être 3 à 4 (5 grand max ?) “grandes propositions” dans chacun des 6 chapitres…

(Ces derniers propos sur le découpage pourront déjà faire office sur l’ensemble du programme, et son découpage…)

Une pensée sur “Europe Ecologie : Une communauté européenne des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *