Et José Bové ? 7


Que de déceptions ces derniers mois. Alors que je partage certains de ses combats, José (et ses partisans) a déçu à plusieurs reprises. En été 2006 tout d’abord en refusant de venir débattre aux universités d’été des Verts pour éviter de faire table commune avec Lepage ou Hulot. Même si rien d’étonnant quand de trop nombreux nonistes ont refusé toute ouverture et sont restés entre eux. Déception quand à plusieurs reprises il s’est attaqué injustement et gratuitement aux Verts (alors qu’ils sont des mêmes combats) et à leur candidate Dominique Voynet. Déception encore avec ses “j’y vais j’y vais pas”. Déception quand il a semblé se ralier à Ségolène puis quand il a décidé de revenir, s’autoproclamant “rouge et vert” alors que Bové et ses partisans ont été que trop peu combattif au sein des collectifs pour ajouter une bonne dose d’écologie…

Car c’est bien ce dernier point qui me dérange le plus. Je le dis clairement : la LCR est plus écolo (dans ses propositions…) que Bové et ses partisans. Alors quand Bové et ses partisans s’autoproclament super écolo je ne suis pas d’accord.
Bové et ses fans n’ont presque rien foutu dans les collectifs pour y mettre une bonne dose d’écologie ! Résultat même en améliorant ces propositions on se trouve avec un espèce de truc proche du communisme ou du socialisme, un capitalisme d’etat apparement nostalgique des 30 glorieuses et qui va pas bien loin niveau écologie…
Comment prétendre que l’on sera plus combattif “en dehors” des collectifs alors qu’on a été incapable de l’être avec ses “pairs”.
Et je n’accepte pas l’excuse communiste ! Les améliorations ne tardent que trop et elles ne vont pas venir en quelques semaines, il aurait fallu les porter plus fortement au sein des collectifs et les faire émerger une fois Buffet “écartée” !
Je n’irai pas beaucoup plus loin niveau écologie. Super déçu ! Je le dis niveau écologie (propositions, réalisme, …) pour moi le trio de tête est Verts – PS – LCR
(avec bien entendu Cap21 se plaçant entre Verts et PS mais qui me déçoit un peu quand à un possible accord avec une UDF qui a peu bougé)
mais certainement pas Bové. J’irai presque jusqu’à dire que Buffet ferait mieux ou du moins ses efforts sont appréciables (car le PCF part de loin)
Je vous invite d’ailleurs à lire ce que dit Frank (et surtout certains commentaires très interessants)

J’ai démontré plus souvent qu’à mon tour en quoi la candidature Bové, aventure individuelle, était teintée de bonapartisme et en quoi son programme est tout sauf écologiste, dès lors qu’il affirme que le nucléaire est une source sûre de production énergétique et que, dans sa déclaration de candidature, il se contente de réclamer un débat sur le nucléaire et les OGM, sans même réclamer un moratoire entre temps !

Pour ce qui est du côté Rouge, du côté Antilibéral, noniste et blabla…
Je l’ai déjà dis et je le redis : là aussi c’est décevant 🙁 (et je sais déjà que je voterai Voynet sans soucis…)
Lipietz avait fait un petit écrit très sympa sur le fait que finalement les collectifs pondaient finalement quelquechose de plus proche du capitalisme d’etat que de l’antilibéralisme. Un capitalisme d’etat productiviste et apparement assez souverainiste 🙁 (le reflexion d’autodéfense “contre” l’Europe certainement)
Apparement il n’est pas le seul à le penser si je lis un certain Communiste que l’on peut lire ici.

Car finalement, derrière leurs querelles de chapelles, ces champions de l’antilibéralisme seront tous unis demain pour prétendre qu’il faut s’en remettre à un Etat protecteur, plus juste et plus social pour instaurer un capitalisme plus humain et démocratique et finalement pour empêcher les prolétaires de développer leurs luttes sur un terrain de classe.

bon ok j’avoue quand on lit tout le reste de l’article on se dit que c’est surement du LO qui se cache derrière ce genre de propos. Mais finalement il y a du vrai dans tout ça… Surtout quand on lit certaines propositions et pour moi c’est ni Bové ni Besancenot ni Buffet…

Je reprendrai également certains propos de Lipietz (plus récent) , au niveau de l’analyse purement politique :
La candidature de Bové est évidemment depuis deux jours le grand sujet de conversation. De l’avis général parmi les Verts, c’est beaucoup trop tard. Il aurait pu être, il y a un an, le candidat de l’écologie, soutenu par les Verts, s’il s’était présenté à la fois comme antiOGM et comme antinucléaire, cherchant à réconcilier les Oui et les Non antilibéraux. Il a fait un autre choix : le « camp du Non antilibéral », productiviste ou pas. Et après avoir dit qu’il ne se présenterait pas contre Besancenot et Buffet, il s’est brusquement décidé à le faire, s’insérant dans un créneau fort encombré. Il risque non seulement de se « juquiniser » (en passant du statut de contestataire au statut de candidat à la Présidence de la République), mais même de se « jospiniser ». Les gens n’aiment pas qu’on proclame une position et qu’on en suive une autre quelques semaines après…

Même la Confédération Paysanne se démarque de lui. Son porte-parole Régis Hochart est allé jusqu’à Fribourg s’afficher au côté de Voynet. Sans doute, le syndicat paysan de gauche commence à comprendre que l’agriculture paysanne aurait été bien mieux défendue sous le TCE, qui plaçait enfin la Politique Agricole Commune sous le contrôle des élus (et non des seuls gouvernements) et conférait au PE un droit d’appel sur les autorisations d’OGM par la Commission européenne. Et puis, après qu’il ait engagé une bonne part du discours de « la Conf’ » dans l’altermondialisme radical, l’absence de José à Nairobi a provoqué quelque amertume.

Je dirai que je suis assez d’accord avec Lipietz. Les ex anti libéraux collectifs risquent souffrir de leurs querelles affichés. Beaucoup souffrir même. Ils auraient mieux fait de ne pas dire qu’ils voulaient s’unir et y allaient chacun de leur coté directement… Car là de dire on va s’unir, puis ne pas réussir, ça fait désordre… Les écologistes ont fait leurs plus mauvais scores quand ils ont été désunis de façon “affichés”, il est possible que les “rouges” fassent cette douloureuse expérience à leurs tours…


7 commentaires sur “Et José Bové ?

  • seb

    J’ai côtoyé (et côtoie encore un peu) les collectifs et je confirme que mis à part quelques Verts, le sensibilité écologiste n’est pas très présente. Ils sont productivistes avant tout même si leurs propositions tempère un peu la croissance à tout prix (ça dépend des chapitres…).
    Je suis également très déçu par la candidature Bové, le méthode de sa candidature, son éloignement avec la vision politique des collectifs.
    D’ailleurs je peux vous dire que lorsque l’on a eu toutes ces discussions au moment du choix, Bové était très loin de faire le consensus et cristallisait des oppositions très nettes. Aujourd’hui c’est le messie…
    4 voire 5 candidatures d’extrême gauche, en revanche on est dans l’anti-productivisme pour le coup!!

  • metallah

    oui je parle même pas de la méthode de la candidature (j’y vais j’y vais pas…) . Quand à ton témoignage sur le fait qu’il ne faisait pas vraiment consensus, je me doute, j’avais eu des échos… Je ne comprends pas pourquoi les collectifs n’ont pas essayé de se concentrer sur les législatives, les municipales et d’autres élections, d’entrée de jeu des règles un peu bizarre ont été choisi (double consensus) comme si ils savaient d’avance les blocages…

  • So-Ann

    Salut Metallah,
    Moi mon inquiétude, elle est simple, claire et très nette: quid des signatures permettant aux candidats d’être présents? Car je pense sincèrement que tous pédalent, réllement, pour avoir les 500 sésames! Et ce sans exception! Bové n’a rien arrangé pour le coup, mais il n’est pas le seul responsable! Les gros partis demandant aux maires de ne pas signer pour les petits partis. Alors certes, on a tous peur d’un autre 21 avril, mais pour le moment c’est le bipartisme forcé qui se profile. Et tu veux que je te dise: soit la situation éclate incessamment sous peu. Soit il n’y a pas (ou très difficilement) de petits partis du tout au cours de ces élections. Et pour moi c’est tout vu. Je ne voterais pas. Car ce qui se passe en ce moment, je n’appelle pas ça de la démocratie.

  • metallah

    La multiplication des candidats n’arrange en effet pas les choses car des fois des maires hésitent à donner leur signature à Bové ou à Voynet ou à X ou Y et il faut savoir qu’ils ont le droit de la donner à un seul candidat… Ceci dis je crois que je vais faire le tour des élus que je peux contacter (par internet voir en vrai) pour leur demander si ils ont donné leurs signatures…

  • Noun

    Euh…
    J’ai pas compris où la démocratie était en péril sur ce coup là ???
    Parce qu’il y a trop de candidat (ça serait un comble)…?
    Ou parce qu’on présuppose que les maires sont des fiottes en puissance, donc par définition incapables de donner leur signature à qui ils ont envie ?
    😕

  • metallah

    La transformation de plus en plus évidente de la coordination des Cuals de l’Hérault et de la coordination nationale issue de la réunion du 21 janvier 2007, en collectifs J BOVE est en rupture avec la charte. Depuis cette date les collectifs qui continuent de vivre sur la base des documents fondateurs sont exclus de fait du mouvement, la candidature Bové illustre pitoyablement cette situation.

  • Metallah

    plus de 2 mois ont passé… et les choses ont un peu bougé… puisque Bové a fini par largement écologisé son programme : c’est bien (bien qu’un peu tardivement) … reste le problème d’être mal entouré 🙁 ce qui ne facilite surement pas la campagne surtout quand besancenot cherche à enfoncer la tête sous l’eau tout ses concurrents alors qu’il est l’un des plus grands responsables de la division (en ayant accepté de saboter les collectifs via des promesses de signatures…)

Les commentaires sont fermés.