Envie d'enthousiasme

Besset (proche de Hulot et membre d’Europe Ecologie) s’adresse à Nathalie Kosciusko-Morizet: vous fixez toujours, Madame, l’augmentation de la croissance – fut elle mâtinée de vert – comme objectif central. C’est toujours cette abstraction comptable qui vous obsède alors qu’on sait aujourd’hui qu’elle débouche sur… la récession. Comment alors, dans cet esprit, l’écologie et son projet de civilisation deviendraient-ils autre chose qu’une pelletée de charbon d’appoint pour la locomotive, un truc sympa pour seulement relancer la machine économique ? Nous, c’est l’inverse. Nous voulons changer la locomotive et faire en sorte que la mécanique économique s’y adapte. Pas pour tuer celle-ci car l’économie reste un mode incontournable d’administration des richesses et des activités entre les hommes. Mais en la mettant en quelque sorte sous tutelle. La tutelle des hommes et de la nature

Dans le même ordre d’idée je recommande la lecture de l’article de Cécile Duflot :  Toute croissance nécessite une base matérielle, même si celle-ci est sous-évaluée dans les prix des biens consommés. La croissance chinoise nous rappelle que la croissance européenne des trente glorieuses (et d’avant) n’a pu se faire que grâce à une surexploitation minière de ses anciennes colonies. Le système économique actuel sur-consomme les ressources. Nous dilapidons le stock de capital naturel. Comme l’a écrit Jean Gadrey, « Pour l’instant, la banque mondiale des ressources naturelles continue à nous faire crédit, tout en commençant à modifier ses comportements de prêteur dont les actifs sont limités et fondent comme banquise au soleil. Quand va-t-on la recapitaliser pour sauver sa capacité à nous faire vivre ? »

L’Europe a besoin d’une nouvelle donne différente du New Deal de Roosevelt car il n’est pas possible de se limiter à une relance uniquement par la consommation. Ni le fordisme, ni le néolibéralisme ne sont des solutions à cette crise globale. Nous n’avons pas besoin de plus de consommation mais d’une autre consommation, d’un autre modèle de développement

(Note personnel : en effet on parle beaucoup de l’après guerre, ou encore du New Deal… mais on oublie que cette fois ci nous avons à réfléchir à cette consommation : d’autant plus que consommer toujours plus ne règle pas tout…)

Mais pourquoi je parle d’enthousiasme ?

Parce que malgré ses défauts (j’y reviens) je suis enthousiaste envers Europe Ecologie… Plus d’enthousiaste pour ce projet que pour une croissance / bourse / obstination capitaliste (…) qui en finit par s’écrouler :

crack.png

Mais malgré l’enthousiasme il convient de faire un Retour sur quelques problèmes

Médias : globalement depuis juin/juillet les retours médias envers ce rassemblement ont été plutôt bon. Les journées d’été se sont bien passés, les médias se recontent souvent de reprendre AFP, AP et autres…
Exceptions : Sylvia Zappi continue de cracher sur les Verts dans Le Monde en pesant bien chaque mot…
Canal+ a fait un mini passage : quelques images animés ciblant les peoples (Bové, Joly) , un Cohn Bendit (hors conférence de presse) parlant de NKM, une comparaison du score de Waechter et Voynet aux présidentielles de 88 et 2007… Et un Hulot absent

Le problème avec les journalistes c’est que l’on écrit pas leur article et on ne filme pas leur image (ah si Sarkozy le fait, le PS commence à le faire… 😉 )
On ne maitrise donc pas la communication : enfin notons tout de même que nous nous debrouillons beaucoup mieux qu’avant… Puisqu’avant on cherchait plutôt à nous ridiculiser, diviser, insulter,… et certainement pas nous comprendre et faire comprendre… et on y peut pas grand chose

Pour le moment tout allait bien, la majorité des médias aimait bien cette idée de ce presque retour au Ni Ni, le côté people…
mais là ils prennent conscience qu’en réalité ce n’est pas que ça heureusement… Pire même les associatifs, et même Antoine W, Hulot,… deviennent presque des saletés de « gauchistes écolos » qui renvoient dos à dos capitalisme de gauche comme capitalisme de droite… »

Donc il commence à souligner l’absence de Hulot : pourtant quand on dit de Hulot à Bové c’est pour souligner la proximité des idées et leur diversité, et leurs soutiens, pas obligatoirement leurs présences affichés, mais par exemple la présence de proche (Besset,…)
pour souligner aussi le mariage syndicalisme/associatif/politique…

Mais ça les médias ne s’interessent qu’aux hommes/femmes, pas aux idées… pas à la diversité (pourtant souligné et même rappelé par Dany, Cécile et d’autres : et ça j’apprécie bien)
ne s’interessent qu’à la bête Hulot (ou autres « médiatiques hommes ou femmes » : Bové ne l’étant plus depuis qu’il a franchi le cap « politique » , « on » en parle plus vraiment, notant le au passage… comme si il était devenu ennuyeux pour pas mal de médias qui s’en sont lassé…)
Hulot poursuit sa danse : ça par contre ça plait aux médias…

Nombre de signataires : à peine 1800 à l’heure où j’écris…
Hulot en faisait 500 par jour à son lancement du Pacte Ecolo

Mais pour moi Voter, Militer, et Signer sont des choses bien différentes

Ainsi Hulot n’a toujours pas atteint 800000 signatures (il pariait sur 1 million en 3 mois fin 2006) : l’annonce de sa non candidature a fait explosé le compteur puis celui ci a stagné

Moins de 800000 signatures, alors qu’il est facile de signer, que son nom n’apparait pas, que cela n’engage à rien… que cela est « neutre »…
Alors que les Verts ont fait régulièrement plus de 1 million de bulletins de vote cumulé en un jour les jours d’élections 😉

Bien sur 1800 à côté de 750000 c’est pour le moment bien faible, mais la démarche n’est pas la même… Il n’y a pas de neutralité politique cette fois ci (d’ailleurs on remarque très bien le logo des Verts Européens)  : puis ça a été 500 signatures les 3 premiers jours environ… On est loin du copte (beaucoup et une majorité d’adhérents verts, surtout cyber militants parmi les signataires : mais pas encore tout les adhérents 😉  )

De plus je ne suis pas certains que nous bénéficions des memes moyens de communication, à nous de nous bouger… Même si à mon avis nous allons stagner à 500 signataires par semaine pour le moment jusqu’à ce que les premiers groupes locaux voient le jour, que l’AG passe… Et que les premiers candidats vraiment officiellement dévoilés… Bref fin décembre, début janvier les choses bougeront un peu plus…

Dany et ses « bourdes » :
initialement, je ne vais pas m’en cacher et d’ailleurs je l’avais annoncé c’est Dany qui m’embetait le plus dans ce rassemblement
(bizarement alors que j’ai été souvent critique envers Bové comme envers Hulot, mon flair me disait que Dany pourrait être une épine parfois incontronable… et pourtant il y a quelques années encore j’aimais bien Dany…),
et j’ai l’impression que son principal défaut est de « mal connaitre » « interpréter » la vie politique française : soutien à Royal, ouverture au centre,… et de confondre parfois Allemagne / Europe / France…

initialement j’ai même appelé ça le trio des has been : oui j’ai utilisé ces mots à la limite insultant

Pourtant depuis, les semaines et mois ont passé… Journées d’été… CNIR… rencontres… Passages plutôt positifs dans les médias… J’ai donc envi d’avoir une indulgence prudente, un enthousiasme critique… Bref de tout faire pour que ça marche , d’avancer malgré les petites tempêtes, de corriger la trajectoire du navire, de boucher les trous dans la coque…
Dany n’est peut être pas le meilleur « porte parole » pour ce rassemblement (côté incontrolable, propos parfois pas très cohérents…) :
mais peut on en trouver un(e) autre ? Qui soit à la fois meilleur (éviter certaines erreurs) mais aussi « connu »…
Personnellement je le dis clairement : j’aurai préféré Cécile Duflot qui se retrouve pour ainsi dire comme les Verts au centre de l’écologie rassemblée avec Bové d’un côté et « Hulot/Besset/Antoine W » de l’autre…

Un seul mot permet d’expliquer mon enthousiasme : Diversité
Car j’y vois de la diversité quand je vois les « têtes » affichés , diversité qui qualifie assez bien l’Ecologie et dont les Verts sont d’ailleurs une belle démonstration : avouons le parmi nous nous avons tout les profils… des Pro Bové au Pro Dany 😉

Vive l’Ecologie !! Et en avant !

Car pendant ce temps voilà ce qu’on peut lire :

A la Bourse de Paris, la moins mauvaise performance revient à GDF Suez, qui affiche un recul de 21,66 % depuis le début de l’année. La plus mauvaise est le fait de Renault, dont l’action a baissé de 77,12 % depuis le1 er janvier.

Octobre, mois maudit pour les marchés boursiers. Après 1929, 1987 et 1989 : 2008. En trois semaines et demie, Wall Street et les autres places ont chuté de 25 %

Depuis le début de l’année, les grandes places boursières internationales ont perdu presque la moitié de leur capitalisation. Cela signifie qu’environ 25 000 milliards de dollars sont partis en fumée, soit près de deux fois le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis. Certaines places ont presque disparu du paysage. La Bourse de Reykjavik a perdu 94 % de sa valeur, Moscou 72 %, tout comme Bucarest.

Certains secteurs vacillent. Au premier rang d’entre eux, l’automobile. Renault va fermer ses usines en Europe de l’Ouest durant les vacances de la Toussaint

L’Automobile ? Tiens tiens… Parallèlement à la chute provisoire du pétrole (après une hausse histoire) ? Parallèlement à la crise (aux crises) et ces répercussions concrètes… Le siècle de la voiture (malgré une certaine croissance, qui va subitement cesser, dans les pays dits émergents) est donc bien fini…

A méditer… parallèlement à nos solutions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.