Ecoutons du libre

Chaque semaine, le vendredi, je vous présente un album souvent trouvé sur Jamendo. Aujourd’hui je vous fais donc découvrir le concept libre.

Ce week end TF1, serviteur du capitalisme, présentait ce concept et plus précisement Jamendo et la license CC (Creative Commons)
Commençons par la vidéo sur Jamendo que l’on retrouve ici : CLIQUEZ ICI !!



Vous en apprendrez plus sur les coulisses ici même avec aussi des liens directs pour télécharger le reportage
Creative Commons et le libre Framasoft et Jamendo en parle mieux que moi :
http://www.framasoft.net/article2185.html : A mi-chemin entre le copyleft et le copyright, elles autorisent les auteurs à diffuser librement leurs oeuvres tout en se réservant certains droits ; le meilleur des deux mondes en quelque sorte.
http://www.jamendo.com/fr/static/artists_why/ : L’intérêt de ce type de licence est que vous pouvez moduler la manière dont sera utilisée votre œuvre selon 4 critères, autorisant toujours sa diffusion et sa reproduction, mais sous certaines conditions :
* Paternité : votre œuvre peut être librement utilisée mais l’utilisateur devra toujours reconnaître votre paternité et citer votre nom dans tous les cas.
* Pas d’Utilisation Commerciale : vous choisissez d’autoriser ou non tous types d’utilisation de votre œuvre (diffusion dans des cafés, utilisation dans la bande originale d’un film, …) ou au contraire de restreindre son utilisation à un but non commercial uniquement.
* Pas de Modification : vous pouvez autoriser l’utilisation de votre œuvre dans des travaux dérivés (samples, remixes, …) ou au contraire choisir de conserver ce droit.
* Partage à l’Identique des Conditions Initiales : vous pouvez autoriser à l’avance les modifications mais aussi obliger les œuvres dites dérivées à être proposées au public sous les mêmes conditions que l’œuvre originale (les conditions Creative Commons que vous avez définies).

Le gros problème des artistes semble bien être leur lien avec des grosses structures comme la Sacem qui devrait les rémunérer et les protéger mais qui malheureusement ne le peut guère… Le libre et la licence CC semblent être des solutions mieux adaptés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.