Des micros ondes dans les oreilles

Les nouveaux téléphones mobiles hybrides GSM/WiFi nous grilleront ils les oreilles ? Et au mieux les mains… Le Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnement électromagnétiques (Criirem) a lancé mercredi une mise en garde contre des risques possibles provoqués par des téléphones mobiles hybrides GSM/Wi-fi. Etre en contact avec ce type de téléphone pourrait être aussi dangereux que mettre sa main dans un micro onde.

L’arrivée de ces téléphones bi-mode, « conjuguant les réseaux GSM et Wi-Fi et capables de passer d’un système à l’autre sans rupture de conversation », est « d’autant plus inacceptable qu’elle contredit les recommandations sanitaires formulées par tous les experts », déclare le Criirem dans un communiqué.
Michèle Rivasi, présidente du Criirem avertit : Lors de l’usage d’un téléphone Wi-Fi, ou la proximité quotidienne avec un point d’accès, les expositions au Wi-Fi s’additionnent et peuvent provoquer, dans la durée, des réactions biologiques » (sensations de chaleur, pulsations crâniennes, fatigue, migraines, insomnies..) , en effet alors que les rayonnements GSM se situent dans des fréquences de 900 ou 1.800 mégahertz (Mhz), un terminal en mode Wi-Fi « émet des ondes pulsées à 2.450 Mhz, la fréquence optimum pour agiter les molécules d’eau – c’est-à-dire exactement celle utilisée par un four à micro-ondes ».
Nos oreilles finiront elles grillées ?
Michèle Rivasi en tout cas s’interroge « sur l’impact d’un téléphone Wi-fi sur l’eau présente dans la peau ou le liquide céphalo-rachidien qui baigne le cerveau ». Selon le conseil scientifique du Criirem, » il n’y a pas de seuil pour le déclenchement de réactions de type +syndrome des micro-ondes+ ».
250 000 téléphones UNik vendus chez France Télécom, Neuf qui est en rupture de stocks sur ses derniers modèles de Twin… la convergence séduit. Mais comment se réjouir de l’accélération de la pollution électromagnétique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.