Des panneaux occitans à Limoges ?


Un mois à peine après l’officialisation d’une délégation confiée à Cyril Cognéras seul élu EELV au conseil municipal de Limoges les premiers panneaux Limòtges font enfin leurs apparitions à Limoges.

Comme quoi tout est possible, même si on regrettera que cette entrée dans la majorité puis cette délégation (chose qui n’avait pas été possible depuis plus de 10 ans) aient été si tardivement possibles à Limoges rendant difficile la réalisation de projets plus importants…

Histoire de l’écologie politique en Limousin depuis 1989

Voilà enfin la suite du précédent article qui résumait l’histoire de l’écologie politique en Limousin de 1970 à 1989.

Basé sur un texte publié dans le journal “Limousin Ecologie” cet article retrace la période 1989 >

il sera également peu à peu complété et amendé/corrigé, après publication et commentaires, de quelques témoignages car chacun des acteurs a certainement un regard différent sur certaines périodes… Continuer la lecture de « Histoire de l’écologie politique en Limousin depuis 1989 »

2013 Une Année Pour Rebondir

Au départ je souhaitais publier cet article avant le Congrès Régional Europe Ecologie Les Verts Limousin ayant eu lieu le 17 Mars 2013 Mais pour plusieurs raisons je n’ai pas eu le temps de le faire (fatigue, vie perso, …)
Ces réflexions auraient pu nourrir une Motion d’Orientation mais cela n’a pu aboutir alors que ce congrès (exceptionnel car à mi mandat pour tenter de rebondir) en avait à mon avis bien besoin.
A l’issu de ce congrès je suis à nouveau membre du bureau exécutif dont Didier Tescher est le secrétaire régional.

Cet article plutôt brouillon et mal présenté fera le tour de quelques points pour nourrir les reflexions sur comment parvenir à rebondir…
Et pour cela il faut surement regarder un peu dans le rétroviseur mais aussi regarder concrètement ce qui se passe sur le terrain…
Cela évitera de prendre des décisions au “doigt mouillé” et beaucoup trop “théorique”  Continuer la lecture de « 2013 Une Année Pour Rebondir »

+ de 36000 Eco Citoyens élus dans 36000 communes

Plus de 36000 communes c’est plus de 500000 conseillers municipaux à renouveler en 2014 avec un impact non négligeable sur le renouvèlement du sénat où le groupe des écologistes est essentiel pour construire une majorité.

Mais avec moins de 30000 adhérents et coopérateurs, Europe Ecologie Les Verts ne dispose pas d’un nombre de militants et d’un maillage territorial suffisant pour présenter au moins un candidat dans chaque commune en 2014

Pourtant les élections municipales sont essentielles pour faire réellement progresser l’écologie au plus près des citoyens. L’histoire a démontré il y a plus d’un siècle que la progression des socialistes a d’abord été local avant que la SFIO accède au pouvoir nationalement.

Europe Ecologie Les Verts a une responsabilité historique pour que les citoyens renouent avec la politique : aujourd’hui trop faible ce mouvement doit inviter chaque eco citoyen à envoyer le maximum d’élus écologistes dans les communes.

Sans obligation d’adhésion chaque citoyen entrant dans cette démarche de coopération, en co-élaborant des programmes, devra être soutenu par Europe Ecologie Les Verts pour que demain + de 36000 Eco Citoyens entrent dans les conseils municipaux de 36000 communes.

En 2012 Plus de 800000 citoyens tout d’abord aux élections présidentielles et près du double aux élections législatives n’ont ils pas voté pour faire progresser l’écologie en France?

Parmi eux ne peut on pas trouver au moins 1 éco citoyen par commune prêt à se présenter en coopération avec Europe Ecologie Les Verts ?

 

L’Utopie et le Plan pour y arriver (partie 3)

Troisième et Dernière partie de la relecture de “Plans de Réalisation de la Société Future” après une Première Partie et une Seconde Partie .

En conclusion du précédent article je disais :

Paragraphe après Paragraphe on lit plus clairement le projet réformiste proposé :

– Un Parti Socialiste qui éduque et essaye d’obtenir le pouvoir tout en restant en lien avec coopératives, syndicats et mutuelles

– Des coopératives qui associent les travailleurs

– Des syndicats qui organisent le travail (droits, grève, …)

– Des Mutuelles qui s’occupent des “coups durs” (maladie, hygiène, …)

Comme si la SFIO “idéalisé” était composé de 4 sections autonomes mais se coordonnant : Politique, Coopérative, Syndicalisme et Mutuelle

Une méthode que le SFIO comme le PCF emploieront finalement l’un comme l’autre les années qui suivirent ?

A vous de voir…

Suite et fin sur la 3ème partie de cet essai passionnant…

 

Continuer la lecture de « L’Utopie et le Plan pour y arriver (partie 3) »

L’Utopie et le Plan pour y arriver (partie 2)

Dans le précédent article sur une relecture de “Plans de Réalisation de la Société Future” j’avais évoqué la première partie de cet essai sur une Utopie socialiste.

Le plan proposé se voulait “réformiste” (adepte de la méthode de la pénétration et critique des anarchistes…) , “collectiviste” (car socialiste dans ses propositions) et plutôt “autoritaire” ou en tout cas très respectueux de l’Ordre et de la Loi (conscient des défauts de tous les êtres humains et notamment de ceux de son époque)

Quelques propositions étaient faites :

– Collectiviser » les moyens de production mais aussi municipalisation et monopolisation des moyens de transports et d’échanges

– Réduire le temps de travail progressivement

– Offrir une Allocation aux femmes enceintes puis à leurs enfants jusqu’à leurs autonomies…

 

Voici à présent la Seconde Partie :

ORGANISATION RATIONNELLE 

Continuer la lecture de « L’Utopie et le Plan pour y arriver (partie 2) »

L’Utopie et le Plan pour y arriver (partie 1)

“Plans de Réalisation de la Société Future” essai de Stephen Bergeret sous titré également La Révolution dans l’Ordre dans la Paix par la Loi  m’a inspiré cet article où je vais vous proposer une relecture en plusieurs parties

Cet essai de 1912 propose une utopie collectiviste. Mais la réalisation de cet Utopie se veut sans violence, et donc par la Loi
Une analyse minutieuse de la société du début du siècle à la “veille” de la première guerre mondiale accompagne donc ce plan…

Conscient des nombreuses divisions au sein du socialisme (la SFIO a 7 ans) l’auteur préconise que chacun agisse de son côté, en se regroupant par affinités : les réformistes avec les réformistes, les révolutionnaires avec les révolutionnaires (…) les verts, jaunes, roses, rouges chacun avec son autonomie mais contractant le plus souvent possible des ententes

A chaque jour sa tache, à chaque époque son oeuvre, lentement, mais avec certitude, …

Un certain optimisme conclut l’essai considérant que d’autres ont accompli beaucoup par le passé dans des conditions plus difficiles… Un optimisme qui contraste avec une introduction où l’auteur critique les auteurs socialistes.

Il considère que si tous propose une Utopie socialiste, souvent similaire, beaucoup n’arrive pas à déterminer le plan de réalisation de cet Utopie. Il constate également un différent sur 2 utopies différentes :“… sur le but lui même il y a confusion entre 2 systèmes : collectivisme et communisme, l’un autoritaire l’autre libertaire”  

Une confusion que l’on retrouve encore aujourd’hui au sein de la gauche et des partis français ?

On comprend que son auteur, pourtant radical dans ses propositions, se veut “réformiste” adepte du “pas à pas” car ayant conscience que la révolution qu’il propose ne peut se faire que par étape, respect et compréhension des réalités sociales, et donc dans la non violence…

Pour lui cette révolution sera lente mais devra tenir compte des nombreuses imperfections humaines ce qui le conduit à souhaiter, dans l’ensemble de cet essai, un respect de l’ordre et de l’autorité…

Voici donc un résumé de la première partie de cet essai à lire absolument :

Continuer la lecture de « L’Utopie et le Plan pour y arriver (partie 1) »

La Haute Vienne se radicalise ?

Depuis plusieurs mois l’émergence de “nouvelles” forces politiques semblent confirmer quelques constats

A droite alors que l’UMP 87 continue d’être particulièrement moribond (les dernières tensions internes n’ayant pas arrangé les choses) le “centre” se réveille autour d’un des rares maires de droite de Haute Vienne : le maire de Couzeix. L’UDI de Jean Louis Borloo serait t’il un concurrent ou un partenaire pour l’UMP local ? Et quelle stratégie à Limoges ?

A gauche alors que le PS 87 a du supporter la dissidence de l’ancienne première adjointe de Limoges et députée sortante Monique Boulestin puis procéder à quelques “procès internes” (condamnés par beaucoup de militants socialistes) , l’ancienne socialiste a rejoint le Parti Radical de Gauche et a réussi en quelques semaines à doubler le nombre des adhérents du PRG87 devenu très moribond ces dernières années…
Un de 2 élus Modem de Limoges, Philip Gaffet, quitte même son parti pour rejoindre Monique Boulestin au PRG 87.

Radicaux de droite et radicaux de gauche (pouvant profiter aussi de la mort programmé du Modem 87 ?) sont ils les nouvelles épines dans les pieds de l’UMP et du PS de Haute Vienne ?
Cela alors que le FN, Terre de Gauche et Europe Ecologie Les Verts n’ont pas dis leurs derniers mots si on se souvient de leurs scores non anodins de 2009 à 2012 ?

Continuer la lecture de « La Haute Vienne se radicalise ? »

Les Jeunes Ecologistes Limousin soutiennent les Yourtes de Bussière Boffy

Malgré la régularisation de leurs situations par les services de l’ Etat en mai 2009, les familles de Bussière-Boffy vivant en yourtes subissent à nouveau la politique d’exclusion de leur municipalité. Elles sont convoquées le 13 novembre au Tribunal correctionnel de Limoges pour habitat illégal.
Les Jeunes Ecologistes Limousin sont indignés par cette situation ressemblant de plus en plus à du harcèlement, ils appellent donc à les soutenir en participant à la manifestation du 3 novembre à Limoges.
Rendez-vous fixé à 13h au jardin d’Orsay, derrière le Tribunal.
Projection du film de Suzanne Chupin, « Les yourtes de la discorde » à 17h

Pour plus d’information http://yourtesbussiere-boffy.info

100 Jours au Gouvernement et journées d’été Europe Ecologie Les Verts

Après plusieurs semaines de pause bien méritée (après 5 ans de militantisme + ou – intensif)
je sors ce blog de sa torpeur estivale à la “veille” des journées d’été de Europe Ecologie Les Verts

Je ne modifie pas une ligne sur mon précédent billet (Citoyens mobilisez vous !) même si je vais faire quelques réflexions en passant pour tendre quelques perches à vos propres réflexions…

J’espère que cette semaine sera riche personnellement et collectivement
je ne rentrerai pas dans les détails… Suivez Le Programme !

Continuer la lecture de « 100 Jours au Gouvernement et journées d’été Europe Ecologie Les Verts »