Biodiversité Europe Ecologie : RENDRE LA PÊCHE SOUTENABLE ET ÉQUITABLE

2ème proposition du Pilier Bio diversité des propositions de Europe Ecologie : RENDRE LA PÊCHE SOUTENABLE ET ÉQUITABLE

► téléchargez le tract “10 bonnes raisons de voter Europe Ecologie”

► téléchargez le Contrat Ecologiste pour l’Europe

L’EUROPE DOIT PRENDRE L’INITIATIVE d’un droit international pour la gestion soutenable des ressources halieutiques et leur partage équitable. Le code de bonne conduite de gestion, n’est absolument pas respecté. Selon la FAO, 50 % des stocks halieutiques sont exploités au maximum de leurs capacités et 25 % surexploités.

Il convient de passer à un cadre juridique contraignant que l’Union européenne devra porter lors des prochaines négociations internationales sous l’égide de l’ONU.
L’UNION EUROPÉENNE NE DÉTIENT PAS moins de quatorze accords de pêche dans des pays en voie de développement. Il est urgent de stopper les négociations en cours des accords de partenariat économique (APE), d’établir de nouveaux accords équitables pour les populations littorales et de mettre en place une politique de préservation des stocks.

L’EUROPE DOIT AUSSI RÉFORMER sa politique commune de pêche : garantir une gestion durable des ressources halieutiques du point de vue social et environnemental. Le marchandage annuel auquel se livrent les États membres sur les quotas de pêche et les TAC (taux d’autorisation de capture) doit être remplacé par la mise en place d’Unités d’exploitation et de gestion concertées (UEGC).

LE NOUVEAU RÉSEAU D’AIRES MARINES PROTÉGÉES constitué notamment des zones Natura 2000 en mer doit être conçu comme un outil de préservation de la biodiversité marine et comme un élément majeur de la politique de gestion soutenable des ressources halieutiques.

L’EUROPE DOIT ENCOURAGER LA MUTATION de sa filière pêche vers un développement soutenable en incluant le facteur humain. L’emploi, et surtout sa qualité, doit aussi être au coeur des choix des modes d’exploitation des ressources encouragés.

LA PÊCHE PIRATE EST UN VÉRITABLE FLÉAU. L’UE doit se doter d’un dispositif de traçabilité jusqu’au consommateur.

50 % DES STOCKS HALIEUTIQUES SONT EXPLOITÉS AU MAXIMUM DE LEURS CAPACITÉS ET 25 % SUREXPLOITÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.