Appel Eco-Citoyen

Il nous semblait essentiel de lancer cet appel, élaboré après de nombreux échanges et interrogations pour l’avenir, que nous nous posons avec Isabelle, So Ann et Grégoire. L’écologie nous concerne tous et nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre éternellement que des avancées importantes soient faites.

A vous de réagir. Pour ma part si vous avez suivi ce blog ces derniers mois vous savez déjà ce que j’en pense… (en gros ça se rapproche assez des remarques que fait So Ann sur son blog)

Pour une union cordiale de l’écologie politique – N.Hulot – C.Lepage D. Voynet.

Non à une candidature solitaire de N. Hulot

Les présidentielles de 2007 sont une chance unique de faire ENFIN émerger une politique écologiste sur le plan national. Cette opportunité ne se représentera pas demain.
L’heure est au rassemblement car c’est bien la Terre qui va mal et notre avenir qui est en question.

Crédité de 11 % des voix, Nicolas Hulot, s’il se présentait, ne serait de toute manière pas élu. Dominique Voynet ou Corinne Lepage ne seront, bien entendu, pas plus élues que lui. Mais la candidature Hulot anéantirait en profondeur les deux partis de l’écologie politique en France, privant ces derniers des capacités qu’ils utilisent depuis toujours pour agir, politiquement, sur le terrain. Nous ne pouvons nous permettre ce luxe.

Mais nous ne pouvons pas non plus nous permettre de rater la tribune.

Dans quelques années, nos enfants nous demanderont pourquoi ces idées ont mis tant de temps pour être réalisées…

Il est donc temps que les choses avancent.

C’est pourquoi nous demandons à Nicolas Hulot, Corinne Lepage et Dominique Voynet de se rapprocher. Sans remettre en cause leur indépendance et leurs différences, nous leur demandons de prendre un moment pour regarder la situation d’un oeil neuf.

Comme d’autres partis ont su le faire pour faire avancer leurs idées communes et les mener au pouvoir, sans remettre en cause leur indépendance et leurs différences.

Il en va de notre avenir à tous.

Si vous aussi, vous souscrivez à cet appel, merci de le relayer sur vos blogs ou d’y apporter votre soutien ou vos remarques

31 réponses sur “Appel Eco-Citoyen”

  1. je commente mon propre billet avec une idée qui n’est pas de moi : il s’efface,mais en obtenant d’un maxi de candidats qui ont signé, sa presence dans l’une de leurs interventionsTV traitant du pacte.cette 2eme hypothese comporte de multiples avantages:a)disposer d’un temps de parole pouvant etre au total superieur si il se présentait b)faire prendre acte au futur president de son accord "devant temoins" ;c)faire adherer et signer autant de personnes d) caracteriser sa position "au dessus des partis";e)ne pas etre contraint à se prononcer pour le 2eme tour;f)de poussuivre le combat et maintenir la pression meme apres les elections, en gardant les mains libres,et fort d’un nombre important de signatures

  2. Ce que j’en pense :

    "Une "union cordiale de l’écologie politique" ne suffit pas, seul un programme / scénario changerait la donne de l’écologie politique" (activart.com/intelliblug/… ).

    Le principal problème de l’écologie politique n’est pas une question de stratégie électorale, et je vois que l’on se focalise sur cette question en négligeant l’essentiel : vers quel modèle de société compte-t-elle nous mener?

    Et surtout : quelles conséquences, immédiates et futures, auraient les changements qu’elle propose d’opérer ?

    Il faut répondre clairement à une question que l’on trouve partout et que l’on peut résumer par : "devons-nous nous sacrifier à l’environnement ?" et il est possible d’affirmer que l’on peut changer sans se sacrifier.

    Or cette réponse est rarement fournie, il est rarement expliqué pourquoi et comment la notion de "sacrifice" n’a pas à ce jour sa place.

  3. je suis tout à fait d’accord avec toi : quel modèle de société, comment pourquoi (c’est là où je trouve ma propre définition de l’écologie…)

  4. Pour une union cordiale de l’écologie politique.

    L’avenir de la planète devrait être au coeur de la campagne présidentielle. Parce que, en 2012, nous aurons perdu 5 ans. Tous les candidats sérieux ont signé le Pacte de Nicolas Hulot. L’environnement n’est donc plus un objet de débat….

  5. j’ai bien aimé une partie de la réaction de Lipietz : De l’autre côté, un quarteron de Verts s’obstine à pousser au retrait de Voynet en faveur de Hulot. Là, pas de surprise, ce sont les mêmes qui se répandaient dans les medias pour me faire abandonner la candidature en 2001 sous prétexte qu’en septembre je n’avais pas encore les 500 signatures et plafonnait à 3%. , c’est bizarre mais quelquepart je m’en doutais…

  6. Merci pour cette mobilisation.
    A lire sur le blog de CAP21 Jeunesse
    cap21jeunesse.hautetfort….

    Nous sommes d’accord sur le constat, je pense qu’il faut qu’ensemble, nous interpellions nos aînés écolos pour leur manifester notre RAS LE BOL!

    Mobilisons nous ensemble, pdt la campagne de nos candidates, montrons une autre manière de faire de la politique, et construisons le rassemblement auquel nous appelons à partir de ça!

  7. Une entente, beaucoup de partisans écolos semblent en vouloir, pourtant force est de constater qu’au niveau national rien ne bouge!
    serai ce une question de personnes et de soif de pouvoir qui prévaut à leurs yeux plutot que l’interet de la cause qu’ils defendent?

    comme on peut le lire sur le lien que Fred propose, l’evidence est que d’un point de vue de timing, il est trop tard pour les presidentielles! mais il est temps pour l’ecologie de devenir adulte (20ans) et de cesser les querelles intestines pour avancer!

    Hulot n’a plus sa place dans la course qui est lancée maintenant! à lui de prendre position ou de se taire!

    et pour reagir à jcm, il a tout à fait raison de poser la question de quel societe nous voulons! c’est bien là l’essentiel et ce qui divise nos rangs pour le moment (j’espère) !

    commencons par ne pas nous taper dessus entre nous. nous n’en serons pas affaiblis mais convaincront des septiques qui sont sensibles à l’environnement mais ne voient pas ou mènent nos idees et que nos querelles effraient!

  8. juste un petit rappel historique.
    à la fin du 19e début du 20e, le pb à régler était plus social. beaucoup de courants avaient des idées pour y remédier mais chacun parlait dans son coin!
    et ce n’est que lorsqu’ils se sont unis au sein de ce qui allait devenir le parti socialiste d’aujourd’hui qu’ils sont devenus fort et ont commencé a peser sur la politique de leur époque!

    Nous sommes au 21e siecle, le problème devant nous est environnemental UNISSONS NOUS si nous voulons en faire autant et infléchir notre société!

    la diversité des pensées à la manière de la biodiversité est une richesse plutôt qu’une faiblesse – en tant qu’écolos nous devrions le savoir- Alors apprenons à partager notre espace ENSEMBLE!

  9. @Nono des bois,
    Je pense qu’au niveau national les choses vont bouger…ne serait-ce que parce que les candidats et les éxécutifs n’auront pas le choix…
    C’est évidemment trop tard pour les Présidentielles, mais on peut proposer une campagne originale qui prépare le rassemblement pour la suite…

    Ok avec toi pour arreter de se taper dessus, il s’agissait précisement de la motivation de nos rencontres cet été….
    Tout n’est pas perdu!

  10. Oui, à 100% pour cet appel !
    personnellement,
    – je vote généralement Verts localement
    – en 2002 j’ai voté Lepage
    – j’ai lu avec attention le "Pacte écologique"

    Je ne pense pas être une exception.
    Il me semble que la priorité actuelle est de mettre ces questions au centre de l’action politique, et non du débat !

    un micro parti me semble également intéressant dans son positionnement : celui de JM Governatori (La France en action), si une telle Union Cordiale prenait corps, il me semblerait alors intéressant qu’il la rejoigne aussi.

    Des idées pour rendre cet appel encore plus visible ? (je suis prêt à m’y associer)

  11. Bonjour Romain, Si tu as un blog ou site tu peux le relayer, sinon tu peux également essayer de le diffuser sur des forums… D’autres idées viendront, soit attentif aux blogs qui ont lancé cet appel nous en reparlerons certainement

  12. Une idée que je relais ce matin un peu dans nos blogs: "Hulot est un risque! Après réflexion ce week end! Il faut définitivement qu’il reste à sa place! Il aura plus de force dans la position d’agitateur et lobby qu’en politique où il se fera massacrer. Et puis je pense que son action et son initiative était vraie et pleine de conviction initialement. Maintenant, plusieurs indices laissent penser qu’il n’est plus libre! Il est manipulé de toute part, et sa proximité avec Chirac doit y être pour beaucoup! IL serait libre, véritablement, qu’il reconnaitrait que ceux qui sont le plus dans le vrai dans la matière, ce sont Voynet et Lepage justement. Et que c’est à elles qu’il faut donner de la force pour avancer! Et je ne comprends toujours pas pourquoi il attend avant de se prononcer… Tout le monde a répondu à son pacte. Maintenant il est peut être bloqué sans vraiment savoir quoi faire… Mais cela m’étonnerait! Il y a d’autres éléments que le grand public n’a pas. QUe nous n’avons pas. Il resterait fidèle à SES idées, à son projet initial. Il se serait déjà prononcé. Et pas dans le sens de sa candidature! Une solution pour se sortir de là avec succès et pour rester à sa place de manière hautement respectable: qu’il utilise les réponses des candidats à son pacte pour les confronter aux grilles de lecture de l’Alliance. Qu’il se situe encore en force de pression. Qu’il pèse sur leurs engagement avec tout le soutient des gens qui ont signé son pacte. Qu’il représente l’Alliance, car pour le moment son Ego lui a fait négliger ce regroupement d’associations, qu’il se met à dos. Alors qu’il pourrait en tirer toute sa force! Avec à renfort de crédibilité!"
    Voilà, réflechir.. Mais c’est ce que je lui conseillerais moi!

  13. Je crois que tout est encore possible pour les presidentielles. Je relaies toute proposition de rapprochement sur mon blog.

    Vivement qu’on puisse modifier démocratiquement la Constitution dès que ça devient nécessaire !

  14. Merci pour cet analyse lucide So-Ann, je partage tout à fait ton avis.

    Même si je pense qu’il faut avant tout se focaliser sur le fond du problème, maintenant que l’on peut acter que ce dernier est manifestement le vecteur d’échanges, de prises de positions et de réglements de compte dont il ne mesure pas la totalité des impacts….
    @Romain
    Governatori m’interpelle dans la mesure où il fonctionne à la récupération des idées. Son programme, aussi interessant qu’il soit, reprend mots pour mots des positions notamment prises par les écolos. Je n’y vois pas une réflexion approndies et construite autour de l’écologie et de son aspect transversal et fédérateur.
    Attention donc à ne pas non plus imaginer le rassemblement de tout et n’importe quoi….;-)

  15. bonjour,

    Avez vous vu que les Verts du Conseil Régional d’Auvergne ont voté 700.000€ en faveur de Limagrain?? Ce n’est pas une honte??? et Yves Guedon le Vice- Président est faucheur volontaire….A qui peut on faire confiance???

  16. En vrac, à propos de respect de l’environnement

    Dominique Voynet et Corine Lepage refusent tout ralliement à Nicolas Hulot. Je suis en train de lire le livre de Nicolas Hulot, Pour un pacte écologique (voir aussi le site Pacte Ecologique 2007). Dans la quatrième de couverture, Nicolas Hulot conclut

  17. Oui à la candidature de Nicolas Hulot. Un candidat à 10%, ça servira mieux l’écologie que deux à 2%. En 2002, Lepage a fait 1.88% et Mamère 5.25%. Pour quel résultat ? Rien. Cette année, ils sont partis pour faire encore moins. Pourquoi refaire la même erreur ? Oui à Nicolas Hulot.

  18. Le problème de C.Lepage et D. Voynet est qu’elles n’ont pas su réveiller l’opinion publique sur la réalité des méfaits de notre ère industrielle. Venant de partis soi-disant écologistes, c’est le comble ! Or rallier N. Hulot apparaît alors comme un aveu d’échec, voire d’incompétence face à un enjeu aussi important. Quelle position peuvent-elles adopter maintenant pour garder la tête hors de l’eau ? C’est malheureusement leur principal problème…

  19. je crois que au contraire le problème ne venait pas de l’opinion publique qui n’a pas eu besoin de Hulot pour être en avance sur les politiques et les médias… Pour moi Hulot a surtout réveillé les politiques et les médias, l’opinion je pense était déjà réveillé depuis quelques temps déjà (grace aux associations et aux partis écolos mais malheureusement aussi grace à l’actualité…)

  20. Les Verts ne négocient plus avec le PS
    17/01/2007 17h31

    Dans une lettre à François Hollande, premier secrétaire du PS, Cécile Duflot rappelle qu’après "plusieurs mois" de discussions sur le contenu d’un éventuel accord programmatique et électoral, une "demande de réunion commune est restée lettre morte". "Face à la situation de gel de facto de nos discussions, nous ne pouvons que vous alerter", écrit-elle. "Vous nous dites que ces discussions sont suspendues dans l’attente d’une clarification des candidatures écologistes à la présidentielle", poursuit la secrétaire nationale. "Cette position nous surprend", ajoute-t-elle

  21. Le vent tourne certainement, déjà un C dans l’Air sur Hulot avait été finalement plutot pro Verts malgré un plateau plutot libéral et à droite… Je constate avec étonnement que les 500000 signatures ne sont toujours pas là… Soit sur 12 millions de foyers ayant internet , moins de 5 % de ceux ci… Argh

  22. Appel Eco-Citoyen

    Pour une union cordiale de l’écologie politique – N.Hulot – C.Lepage – D. Voynet. Non à une candidature solitaire de N. HulotLes présidentielles de 2007 sont une chance unique de faire ENFIN émerger une politique écologiste sur le plan national….

  23. Lettre ouverte de jeunes responsables écolos à Nicolas Hulot.

    En 2007, un autre Nicolas est possible

    Révolte des banlieues, crise du CPE… Une société qui ne laisse pas de place à sa jeunesse est une société qui a peur de son avenir. Son incapacité à mesurer la gravité de la crise écologique à venir est symptomatique de cette cécité quasi volontaire. Heureusement, le film d’Al Gore et le pacte écolo que tu as récemment proposé aux Français commencent doucement à réveiller les consciences. Il était temps. Pour notre génération, il n’y a qu’une alternative, mais elle est historique : choisir un changement de civilisation ou le subir.

    « Génération précaire, génération effet de serre. » Nous refusons que la jeunesse de ce pays soit condamnée à être la génération de toutes les galères. Il lui appartient de rompre avec la stratégie de l’autruche de ses aînés et d’être capable de donner un nouveau sens à l’action politique. C’est seulement en regardant l’avenir et en le préparant qu’on résoudra les problèmes d’aujourd’hui. L’empreinte de l’activité humaine sur notre environnement est de plus en plus insupportable pour notre planète. Et ce ne sont ni les modèles marxistes ni les modèles capitalistes qui parviendront à enrayer cette destruction programmée. Des cités à l’université, la jeunesse a besoin qu’on entende et respecte ses rêves, ses espoirs, sa confiance et son énergie. Seule l’émergence d’un nouveau modèle ouvre cette possibilité. C’est celui du paradigme écologiste.

    Notre société est confrontée à une triple crise que notre génération devra relever : le défi environnemental, le défi social et le défi démocratique. Cette triple crise sera d’autant plus aiguë que l’impact économique du réchauffement climatique sera sans précédent : le récent rapport Stern l’estime à 5 500 milliards de dollars. Ajoutés aux déficits publics existants, on voit mal quelles seront nos marges de manœuvre pour demain. Au travers de ces défis, c’est le réchauffement climatique que nous devons enrayer, l’autonomie de la jeunesse et l’accès au premier logement que nous devons favoriser, l’expression citoyenne des jeunes que nous devons promouvoir. Et surtout, ce sont de nouveaux modes de vie, de production et de consommation que nous devrons imaginer.

    En 1995, la campagne électorale a été dominée par le thème de la fracture sociale, en 2002, par la problématique sécuritaire ; en 2007, nous voulons que la campagne présidentielle s’organise autour de l’écologie. Jusqu’alors, tu es parvenu à imposer ce thème à l’ensemble de la classe politique. Mais nous ne sommes pas dupes de ses promesses. Celle-ci continue de creuser une dette écologique et sociale qui met chaque jour davantage la jeunesse au fond du trou. Comment en sortir ? Nicolas, nous devons aujourd’hui prendre ensemble nos responsabilités. Tu es le seul à pouvoir dépasser les périmètres traditionnels de l’écologie. Permettre aux générations futures de vivre sur une terre hospitalière. Défendre les catégories populaires, premières victimes de toutes les dégradations environnementales. Tendre la main aux entreprises socialement et écologiquement responsables. Avec notre génération, fais le pari du renouvellement et d’une jeune écologie.

    Sécuritaire et extrémiste, le 21 avril 2002 avait traumatisé la jeunesse. Offre lui sa plus belle revanche et organise avec elle une nouvelle surprise en avril 2007 – écologique et démocratique cette fois. Autour de ta candidature.

    Premiers signataires :

    Alexis Deck, ex-président fédéral et fondateur de Fac Verte
    Réseau unitaire de toutes les écologies, Fac Verte s’est imposée en deux ans comme la 5eme force étudiante.

    David Cormand, membre de la direction nationale des Verts.
    Responsable au sein du Collège exécutif des questions de jeunesse, de culture et d’éducation.

    Basile Gueorguievsky, consultant en développement durable
    Commissaire associé de l’exposition Changer d’Ere, qui se tient actuellement à la Cité des sciences et de l’industrie.

    Pierre-Edouard Magnan, ancien élu Cnous de la Fage
    Le Centre national des œuvres universitaires et scolaires gère les questions d’aides sociales, de logement et de restauration.

  24. Pour ma part je le dis et le repete je me refuse à céder à la panique médiatique autour de Nicolas Hulot. car c’est bien cela, malheureusement, ce sont finalement les politiques et les médias qui se sont remués et se sont rendu compte de leurs retards par rapport à ça… Nicolas ne doit pas devenir une excuse… De plus pour le moment et malheureusement sa démarche a été bien trop solitaire, comment alors prétendre qu’il pourrait être unitaire de toute l’écologie ? Certaines langues se délieront si Nicolas persiste dans cette solitude…

Les commentaires sont fermés.