Améliorer le Réseau Coopératif Europe Ecologie Les Verts

A quelques jours des journées d’été d’Europe Ecologie Les Verts ( http://jde.eelv.fr ) je souhaitais revenir sur un thème qui sera au coeur de la programmation de celles ci : La Coopérative et le lancement de sa 1er Agora à la fin de ces journées d’été…

Des débats et des ateliers seront l’un des fils rouges des journées d’été de jeudi à samedi :

– Plénière – Enrichir la démocratie : pourquoi la Coopérative écologiste ?

– Ecologie béton et citoyenneté émancipatrice

– De l’éthique en politique : de la parole aux actes

– La recherche sur les nouvelles gouvernances et l’intelligence collective, pourquoi et comment ?

– Animer la coopérative localement

– Coopérateurs, le scoop de la SCOP

– Hacker les limites de la politique: redessiner les frontières de l’engagement politique

A quelques jours de ces journées d’été j’avais envi de peaufiner les réflexions que j’avais déjà eu depuis ces derniers mois qui ont précédé et suivi la fondation de Europe Ecologie Les Verts…
En effet suite à la création de ce parti certaines de celles ci ont pu évolué ou ne sont plus adaptés…

Mais par manque de temps je vous invite à relire ces reflexions et de faire votre propre opinion à partir de ces extraits d’explications…

En espérant que la future Coopérative s’orientera dans ce sens :

EELV Reflexions sur amendements et Coopérative (depuis un vote a eu lieu sur les amendements à ces statuts)

Europe Ecologie Les Vert Seule réelle nouveauté politique (où je tentais d’expliquer les nouveaux statuts et la place offerte aux coopérateurs)

 

Rappel sur Les Coopérateurs :

Nous savons donc Des Coopérateurs qui :

– font parti du Mouvement mais pas du Parti

– ont juste besoin d’adhérer à la Charte des Valeurs

– peuvent faire parti d’un autre parti !

– peuvent participer à tout (Commissions, Réseau local, Formation … )

– participent aux primaires ecolos pour les présidentielles !!

– peuvent avoir une voix consultative dans les instances locales comme nationales

– peuvent faire parti d’une Agora du Mouvement

 

C’est donc un statut très souple qui permet la création d’un Réseau de Coopérateur qui se coordonne avec le Parti.

 

Des Coopérateurs qui sans faire parti du « Parti » peuvent y « fourrer leur nez » , s’y « exprimer », y avoir une « voix consultative »,
et parallèlement font parti du Réseau Coopératif qui « co décide » et « débat » avec le Parti sur nombre de questions…

C’est certainement la 1er fois que nous nous trouvons en face d’un « Mouvement » dont le « Parti » souhaite s’organiser et se coordonner avec des « proches » qui ne souhaitent pas être membres du Parti, et leur « laisser » une place notamment via une assemblée du mouvement (Agora) qui sera finalement un lieu de débat et de co décision entre Coopérateurs et Adhérents (et donc entre Réseau Coopératif et Parti)

 

Ajoutons que comme je le disais dans l’article EELV seule réelle nouveauté politique

les coopérateurs ont aussi leurs places dans : Conseil Politique Régional (instance local du parti) , Conseil Fédéral (instance national du parti) , Comité National d’Ethique , Observatoire de la Parité Observatoire de la Diversité
Je vous invite également à lire, même si elles précèdent la fondation du mouvement EELV, mes Précédentes Contributions Au Débat :
Et tout particulièrement ce passage qui concernait tout particulièrement l’idée que je me faisais des coopérateurs avant leur « existence concrète » :

Accepter l’engagement « à la carte »

Tout le monde peut participer à toutes les « pratiques militantes » , la « carte d’adhérent » ne donnant accès qu’à certains droits à mettre en valeur (temps de formation, participation à l’élaboration du programme…)

Il convient ensuite d’établir ce qui demande
une « cotisation » spécifique (pour les non adhérents) pour l’accès spécifique à certaines pratiques (exemple les commissions programmatiques, les formations, …)
et ce qui ne demande pas de « cotisation » mais où on pourrait mettre en valeur une participation financier (dons…) ou simplement moral (signatures autour d’une campagne donnée…)

L’expérience des Verts a montré que de nombreux nouveaux militants repartaient très vite, effrayés par certains débats très polémiques, ou surpris par l’organisation interne. Ce statut leur permettrait de s’engager par étapes.

 

Et j’en arrivais déjà à cette conclusion (qui n’a pas forcément été complètement suivi…)

En Partant de ces Reflexions Nous Aurions alors :

– Les Adhérents au Parti (lui même membre du Réseau Coopératif)

– Tout ceux par leurs « pratiques » (et parfois une cotisation symbolique ou spécifique ?) et l’adhésion à une charte des Valeurs sont membres du Réseau Coopératif

Partant de là nous pourrions même considérer que la cotisation n’est peut être pas une obligation à la participation au réseau Coopératif ?
Nous nous orienterions vers un Réseau Coopératif où il y aurait :
des « signataires » et des adhérents , et parmi eux des personnes qui cotisent pour accéder à certaines « pratiques » (ou parce qu’ils veulent cotiser)

Parallèlement il faudra (sur la base des expériences réalisées depuis) peut être revoir les droits et les devoirs des coopérateurs
Mais je pense pour ma part que la simple signature d’une Charte devrait suffire à être membre du Réseau Coopératif de façon « souple » et sans cotisation

(Certaines « Pratiques » seraient elles « soumis » à cotisation : participation à des formations, commissions… voir participation à des primaires…
Bref à définir ! )

 

Voilà en espérant que ces éléments de reflexions (anciens ou plus récents) nous permettront de faire évoluer la Coopérative dans le meilleur sens politique…

Une réponse sur “Améliorer le Réseau Coopératif Europe Ecologie Les Verts”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.