Agriculture, écologie, emeutes de la faim

Maintenant on pourrait presque enseigner aux enfants dans les écoles comment la planète va mourir, non pas comme une probabilité mais comme l’histoire du futur. On leur dirait qu’on a découvert des feux, des brasiers, des fusions, que l’homme avait allumé et qu’il était incapable d’arrêter. Que c’était comme ça, qu’il y avait des sortes d’incendie qu’on ne pouvait plus arrêter du tout. Le capitalisme a fait son choix : plutôt ça que de perdre son règne.
Entretien avec Marguerite Duras, Le Matin, 4 juin 1986

Je suis revenu plusieurs fois sur le thème de l’Agriculture au cours de ces derniers mois : l’agriculture bio agressé de toute part alors que l’on sait que l’agriculture bio pourrait nourrir toute la planète.
L’agriculture et sa biodiversité d’une manière générale va mal comme le rappelle certains scientifiques surtout dans un contexte où il faudra choisir entre manger et conduire

Je pense sincèrement que même les agricultures les moins écolos seront toutefois sensibles à l’appauvrissement de la biodiversité. Il convient donc certainement de pointer du doigt cet appauvrissement encore bien peu médiatisé.
Selon la FAO, non seulement l’Agriculture Biologique peut-elle nourrir la planète entière mais en plus sans impact sur l’environnement et en limitant considérablement la problématique du réchauffement climatique. Thème d’actualité alors que ces jours ci on parlait OGM, Biocarburant ou encore émeutes de la faim ( http://lesverts.fr )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *