2013 Une Année Pour Rebondir


Au départ je souhaitais publier cet article avant le Congrès Régional Europe Ecologie Les Verts Limousin ayant eu lieu le 17 Mars 2013 Mais pour plusieurs raisons je n’ai pas eu le temps de le faire (fatigue, vie perso, …)
Ces réflexions auraient pu nourrir une Motion d’Orientation mais cela n’a pu aboutir alors que ce congrès (exceptionnel car à mi mandat pour tenter de rebondir) en avait à mon avis bien besoin.
A l’issu de ce congrès je suis à nouveau membre du bureau exécutif dont Didier Tescher est le secrétaire régional.

Cet article plutôt brouillon et mal présenté fera le tour de quelques points pour nourrir les reflexions sur comment parvenir à rebondir…
Et pour cela il faut surement regarder un peu dans le rétroviseur mais aussi regarder concrètement ce qui se passe sur le terrain…
Cela évitera de prendre des décisions au “doigt mouillé” et beaucoup trop “théorique” 

 

Tout d’abord TEASING l’article Ecologie Politique en Limousin de 1970 à 1989 sera complété par sa suite publié très prochainement… mais qui permet d’hors et déjà de réfléchir à l’avenir en évitant de renouveler les erreurs du passé…

 

Retour sur mon militantisme depuis 2007 :

En 2007

Le 7 Mai 2007 le lendemain de l’élection de Sarkozy et alors que les écologistes avaient été réduit à néant je lançais Un Appel à l’Insurrection Eco Citoyenne – Maladroit cet appel demandait à chaque citoyen d’être candidat aux élections municipales de 2008 afin de faire entrer l’écologie partout en utilisant toutes les stratégies possibles…

Je renouvelais une fois encore cet appel : Europe Ecologie doit encourager chaque éco citoyen à être candidat car environ 500000 élus municipaux seront à désigner en 2014

Puis à la veille de rejoindre Les Verts je m’interrogeais sur quelle est donc “La Maladie des Verts” mais aussi comment “Renover Les Verts” ou Quelle Union de l’Ecologie Politique

Faisant le point je déterminai plusieurs problèmes réels (la stratégie n’en était pas vraiment une) :

– Mauvaise communication
– l’absence de rassemblement assez large allant vers les citoyens
– des points programmatiques peu mis en valeur (éthique, santé, …)

Europe Ecologie allait corriger un peu celà … 2007 puis 2008 allaient en effet être les années charnières permettant de construire le future rassemblement de 2009  (on peut également relire mon article l’écologie prendra le relais demain où j’évoquais certaines reflexions sur le Grenelle et des Think Tank naissant dans la galaxie écologiste)

 

En 2008

En prévision du futur congrès et des élections à venir je tirai ces conclusions qui ont le mérite d’être toujours d’actualités et qui auraient pu nourrir une Motion d’Orientation :

– Alliances à gauche mais pas seulement avec le PS

– Autonomie quand cela est possible y compris au second tour

– Se Rassembler et Rassembler avec nous les Eco Citoyens mais aussi tous ceux qui font “dissidences”

– Se rapprocher des quartiers populaires et des jeunes… mais également des électeurs ne votant pas forcément écolos (ruraux, commerçants, …)

Pour préparer 2014 mais aussi la suite nous devons continuer à avoir en tête ces 4 points qui avaient fait le succès de 2009 mais aussi 2010 même si nous restons très défaillant sur le 4ème point…

 

En 2009

En Limousin Europe Ecologie réalisait un score de 12,35% soit un cumul écolo de 15% avec l’autre liste écolo

Dans l’Agglomération de Limoges ces % variaient de 12 à 20%

 

En 2010

Toujours en Limousin Europe Ecologie réalisait un score de 9,73 %  soit un cumul de 11,76% pour l’écologie en comptant l’autre liste écolo

En baisse par rapport à 2009 (surtout sur les communes votant bcp PS ou FdG) la liste était pourtant en progression sur plusieurs communes ou quartiers notamment eux impactés par le projet LGV Poitiers Limoges ou encore sur Bellegarde (quartier de Landouge où j’habite)

Nous représentons donc bien environ 10 % des électeurs en Limousin (parfois plus ou beaucoup plus selon les cas)
et cela doit être pris en compte par nos éventuels partenaires… qui doivent absolument arreter de nous réduire aux seules % des présidentielles ou législatives qui ne sont pas l’alpha et l’oméga de la représentation politique… sauf à vouloir ignorer une bonne partie des électeurs comme c’est trop souvent le cas depuis trop longtemps (ce qui a conduit à l’abstention…)

 

 

Construire Toujours et encore Europe Ecologie Les Verts

En 2010 je tentais de schématiser l’organisation idéale de EELV

mais depuis je considère que nous avons en trop grande partie échouer (chacun ayant voulu tirer la couverture à soit) notamment en ce qui concerne le projet de “Réseau Coopératif” qui était pourtant très interessant pour ouvrir notre mouvement politique vers la société…

 

2008 et 2011 des cantonales interessantes pour les écologistes
ce sont en effet les seules élections réellement “locales” (avec les municipales) car permettant de juger malgré l’abstention de notre progression localement… 

Si on reprend seulement les cantons de Limoges en 2008 comme en 2011 les écolos s’en tirent plutôt bien et celà malgré un % municipale en 2008 proche des 5 % (derrière PS UMP Modem et LCR)

En 2008 les % varient entre 7,82 % et environ 13 % avec une moyenne de presque 10 %

arrivant le + svt 3ème ou 4ème entrant directement en concurrence avec les candidats Modem ou PCF/ADS (la LCR n’en ayant pas présenté et le FN étant relativement faible cette année là)

En 2011 les % varient entre 8,19 % et + de 16 % avec une moyenne de 12 %
arrivant là encore svt 3ème ou 4ème mais entrant cette fois ci en concurrence direct avec Terre de Gauche (FdG-NPA) et le FN ce dernier étant particulièrement fort cette année là (dépassant parfois l’UMP)

On notera que le Modem est relativement absent de son côté…

Avec une moyenne de 12% environ et dans des circonstances similaires une municipale ayant lieu en 2011 aurait abouti à un résultat de 7-8 % au moins pour la liste EELV… ce qui au final ne changera pas grand chose même si cela peut nourrir une fois encore notre reflexion sur ce que nous représentons réellement par rapport aux autres forces politiques…

 

 

Quels Projets Pour Limoges et son Agglomération

Se Loger, Manger, Se Déplacer, Se Soigner (…)
ce sera à présent mon mot d’ordre car depuis trop longtemps nous n’arrivons pas à stimuler l’imagination des citoyens de façon positive afin de montrer que l’Ecologie répond bien aux besoins les plus fondamentaux…

Et si à Limoges (comme en Limousin) se Loger n’est pas trop problématique, il y a matière à réflexions sur le reste… qui permet certainement de nourrir les reflexions concernant de futurs programmes politiques à Limoges comme ailleurs en Limousin…

 

Manger ?

Depuis fin 2011 les Jardins Partagés mais aussi d’autres projets font leurs apparitions à Limoges.

Il convient de suivre avec attention http://jardinonsensemblealimoges.fr mais aussi leurs membres que l’on retrouve dans d’autres projets très concrets (via Les Colibris notamment)

 

Se déplacer ?

– L’Evolution du flux piéton nous amène à envisager le futur piéton du centre ville

En quelques années l’animation s’est déplacé plutôt vers la place Denis-Dussoubs (ciné, bars, resto) notamment au détriment de la place de la république. La rue du Clocher a également perdu son titre d’artère piéton au profit de la Rue Jean Jaurès (perpendiculaire) notamment grace à de nouveaux arrets de bus…

– MetroLim Toujours et encore ?

Complémentant le réseau de Trolley Bus ce maillage permettrait d’irriguer l’agglomération en la traversant de part en part

 

 

Enfin je terminerai sur un point plus Culturel concernant Limoges : 

Défendre et Valoriser le Patrimoine 

Plusieurs “polémiques” animent ou ont animé Limoges ces dernières années… Alors qu’une polémique autour de la rue de la Boucherie aboutit à la création de la fête de la frairie des petits ventres, d’autres aboutissent à des incompréhensions et vives réactions…

Mais quand on parle de patrimoine “bati” on ne peut pas oublier le patrimoine “culturel” et notamment l’Occitan

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *