1995 ? 1988 ? 1981 ? 1974 ? ou au delà ?

Je persiste à croire que l’appel au vote utile est une dangereuse erreur car il ne faut pas oublier que un bon score au premier tour n’assure en rien une victoire au second tour. Un pourcentage artificiellement gonflé est même dangereux car au second tour il gonfle très peu puisqu’il n’y a plus rien à ratisser… Ainsi En 1974 Miterrand au premier tour faisait 43.25 % et pourtant perdait au second tour… Retour sur quelques élections et sur quelques constats…

1995 :
Chirac loin derrière Balladur et Jospin dans les sondages faisaient une formidable remontée pour finalement finir autour des 25% dans les sondages… Pourtant au final Jospin fit 23% et Chirac 20% avec Balladur à quelques pas derrière…
L’élection de cette année pourrait donc bien ressembler à celle de 95 où une forme de primaire à droite avait eu lieu entre Chirac et Balladur. Sarkozy possède un électorat assez similaire à Balladur tandis que Bayrou semble l’avoir joué d’une manière assez similaire au Chirac de 95 (plus talentueusement encore même je pense). Si on regarde les autres le PCF continuaient sa baisse bref il n’y avait pas grand chose à gauche à récupérer pour Jospin…

1988 :
34% au final pour Mitterand tandis qu’une fois de plus avait lieu une primaire à droite : Chirac autour des 20% (un abonné au 20 % ?) et Barre autour des 17% . Si je regarde le score de Le Pen je constate qu’en 1988 et en 1995 il faisait autour des 15% (progressant assez peu en voix) . C’est à se demander comment le PS passait de 34% à 23% en 95 alors que finalement peu de pts étaient gagnés par les autres candidats…

1981 :
Giscard sortant faisait tout de même un très beau 28 % tandis que Miterrand arrivait à 25,85 soit pratiquement 20pts de moins que 7 ans plus tôt. Chirac quand à lui était déjà de la partie puisqu’il arrivait à manger 18% (un abonné des scores autour de 20% ) légèrement devant un PCF et un Marchais à 15% . Malgré ce 25% au premier tour Miterrand gagnait au second tour, grace à Chirac pourrait on dire d’une certaine manière… Pourquoi Miterrand y arrivait en 1981 et Jospin échouait en 1995 avec des scores pourtant assez similaires ? Réfléchissez quelques instants…

1974 :
Oui souvenez vous… 43,25 ! Ce n’est pas un score de second tour… mais bien le score de Miterrand au premier tour de 1974 ! (tandis que Giscard faisait 32 et Chaban dans une primaire à droite faisait un 15)
Les 9 autres candidats (tiens ça 12 candidats comme cette année ?) faisait moins de 4 % dont 6 d’entre eux moins de 1% : la puissance du vote utile sera t’elle une machinerie aussi efficace cette année ? Mais efficace au point de créer la défaite au second tour ?

4 réponses sur “1995 ? 1988 ? 1981 ? 1974 ? ou au delà ?”

  1. Tututut qu’est ce que c’est que ces bonniments non mais dis donc ! Le PCF n’était pas en baisse en 95, il avait même bien remonté la pente :
    1988 : Lajoinie -> 6,75%
    1995 : Hue -> 8,64%
    A noter également que Arlette était passé de 1,99 à 5,3%… Il restait donc 17,27% des suffrages exprimés pour les candidats de la gauche non socialiste au premier tour en 1995 en comptant les 3,33% de Voynet. Moi je n’appelle pas vraiment ça "pas grand chose à gauche à récupérer pour Jospin", surtout quant on voit le piteux score de ce dernier par rapport à celui de Mitterrand en 88 (34,11%).

  2. oui je me suis rendu compte de mon erreur trop tard et flemme de corriger… De toute manière je note régulièrement que le vote « communiste » (marchais, Lajoinie Juquin arlette… , Hue Arlette, Hue arlette besancenot… tourne tourne toujours autour des 15 pts

  3. Et dire que chaque fois que nous votions pour eux Nous faisions taire en nous ce cri:"Ni dieu ni maitre !"
    Dont ils rient à présent puisqu’ils se sont fait dieux
    Et qu’une fois de plus nous nous sommes fait mettre

Les commentaires sont fermés.